06 13 32 04 91

Esotérisme et occultisme

L’occultisme, qui vient du latin “occultus” (caché, secret), est un mot assez récent qui remonte au XIXème siècle.
Il est employé pour regrouper les sciences occultes. Elles traitent ou utilise des notions surnaturelles, secrètes, cachées ou incompréhensibles des sciences officielles.
Parmi les sciences pratique, nous trouvons l’alchimie, l’astrologie, la tarologie, la divination, la magie, la médiumnité, le magnétisme.
Parmi les sciences théoriques, nous trouvons la numérologie, la symbolique, l’herméneutique, la kabbale, les analogies.

L’ésotérisme, qui provient du grec “esoteros” (intérieur), est le terme désignant les enseignements secrets habituellement réservés aux initiés.
Il est intimement lié à la notion de transmission de mystères (tels ceux d’Eleusis), de connaissances secrètes qui concernent essentiellement l’intérieur (parfois l’âme) de l’Homme.
Si bien qu’il a, le plus souvent, une dimension spirituelle.
Dès que l’on peut interpréter de plusieurs façons (et bien souvent même sans cela) un texte dit sacré, nous faisons de l’ésotérisme.
Pythagore donnait les deux types d’enseignements : exotérique et esotérique. Par exemple : en exotérique, le fameux théorème de Pythagore (a²+b²=c²) et en ésotérique la tétraktys (1+2+3+4=10).

Chez les anciens Grec il y avait trois niveaux de la connaissance :

  • les externes (έξωτερικοί) : qui pratique l’exotérisme
  • les auditeurs (άκουσματικοί) : qui apprend les rudiments de l’ésotérisme
  • les internes (έσωτερικοί) : qui pratique l’ésotérisme, qui détiennent le savoir (μαθηματικοί)

Le terme “mathimatikoí” est à mettre en corrélation avec la célèbre phrase inscrite sur le fronton de l’Académie de Platon : Aγεωμέτρητος μηδεὶς εἰσίτω (nul n’entre ici s’il n’est géomètre).
Et la géométrie renvoie à toute la symbolique du nombre d’or.

En conclusion, l’ésotérisme constitue le fondement, la théorie, des sciences occultes. Personne ne peut pratiquer de science occulte s’il n’a d’abord étudié les textes sacrés.

Il est important de noter que le curseur, la frontière entre l’exotérisme et ésotérisme, varie selon les cultures. Beaucoup de choses sont révélées, d’entré de jeu, dans les cultures asiatiques. Et notamment, en ce qui concerne les énergies.

Centre de préférences de confidentialité