06 13 32 04 91

Le(s) Yoga(s)

Mot sanscrit qui signifie attelage, lien.
L’origine du Yoga remonte, au minimum à la civilisation de Mohenjo-Daro, qui dominait l’Inde 3000 ans avant JC.
La figure tutélaire du Yoga est Shiva.

Les sources écrites

Textes sacrés de l'Inde

Textes sacrés de l’Inde

Le Yoga est mentionné un peu partout. Dans la Bhagavad Gita, le(s) Veda(s), et surtout dans les 20 Upanishads suivants : Amritabindu, Amritanada, Ksurika, Tejobindu, Nadabindu, Dhyanabindu, Brahmavidya, Yogatattva, Trishikhibrahmana, Yogachudamani, Mandalabrahmana, Advayataraka, Shandilya, Yogashikha, Pashupatabrahma, Yogakundali, Darshana, Mahakavya, Varaha.
C’est Patanjali qui, au IVème siècle avant notre ère, en pose véritablement les fondements. Les Yoga Sutras sont les socles sur lesquels reposent les enseignements du Yoga.
Références en anglais :
https://www.sacred-texts.com/hin/index.htm
http://en.wikipedia.org/wiki/Yoga_Sutras_of_Patanjali

Le Yoga comporte 8 (ashtânga) pratiques.

  • Yama : les refrènements, les contrôles
    • Ahimsâ : ne pas faire de mal à autrui
    • Satya : ne pas mentir
    • Asteya : ne pas voler
    • Brahmacarya : ne pas pratiquer la luxure
    • Aparigraha : ne pas être avare
  • Niyama : les astreintes, les obligations
    • S’astreindre à la propreté
    • S’astreindre à la sérénité
    • Pratiquer l’ascèse
    • Pratiquer l’étude
    • Pratiquer la dévotion
  • Les âsanas : les postures qui ouvrent les canaux d’énergies
  • Le prânayama : le contrôle du souffle qui dynamise les énergies
  • Le pratyâhâra : le retrait des sens qui est le contrôle parfait de nos 5 sens
  • La dharanâ : la fixation de l’esprit qui s’apparente à la concentration
  • Le dhyâna : la méditation contemplative
  • Le samâdhi : l’illumination intérieure

Les centres, énergies et canaux = chakras, prâna et nadis

Les chakras majeurs

Les chakras mineurs

Le prâna

Les Nadis

Ils peuvent être comparés à notre système sanguin ou nerveux. Il s’agit d’un réseau de canaux énergétiques couvrant tout le corps. Ils se situent sur les plan éthérique, astral et mental.
Leurs croisements, lorsqu’ils sont nombreux, forment ce que l’on nomme des chakras.
Selon les sources, il en existe de 72000 à 300000.

Les trois principaux nâdis sont :

Suhumna : situé dans la colonne vertébrale, il part du coccyx et monte jusqu’au chakra Sahasrara (ou Brahmarandra). Il est de polarité neutre et transporte l’akasha. Il correspond au plan spirituel.
Les chakras majeurs sont tous reliés à lui.

Ida : il part de la narine gauche et va jusqu’au côté droit du périnée. Il est de nature Lunaire, négatif et transporte le prâna ascendant (Prâna). Il correspond au plan psychique.

Pingala : il part de la narine droite et va jusqu’au côté gauche du périnée. Il est de nature Solaire, positif et transporte le prâna descendant (Apâna). Il correspond au plan physique.

Ida et Pingala entourent Sushumna et se croisent dans les granthis (noeuds) au niveau de Muladhara, Anahata et Ajna.

Les Granthis

Au nombre de trois, ils sont des paliers de l’évolution. Placés sur le chemin de la montée de kundalini, ils sont des sécurités qui empêchent tout développement trop brusque et/ou incontrôlé.
Brahma granthi est en Muladhara afin de libérer de l’attachement à la vie.
Vishnu granthi est en Anahata afin de libérer de l’attachement à l’égo.
Rudra granthi est en Ajna afin de libérer de l’attachement à la compréhension intellectuelle.

Kundalini
Energie d’une puissance considérable, aussi appelé feu Serpent, qui est basée dans Muladhara.

Les techniques

Les Asanas : posture physique stable qui doit restée confortable.

Le Prânayama : contrôle et utilisation du souffle afin de favoriser la maîtrise du corps et du mental.

Les Mudras : gestes ou attitudes (telle mahamudra) destinées à contrôler le mental.

Les Bandhas : contractions destinées à bloquer Prâna dans certaines régions du corps afin de le diffuser plus fortement.

Les Kryas : actions de purification physique ainsi que mentale.