Photos

Un début était l'Instamatic Kodak... enfin presque.

Je me suis vraiment interessé à la photo en 1973. J'ai commencé avec le Semflex (6x6) de mon père.
A l'époque, je faisais surtout du noir et blanc, car les pellicules étaient moins chères. Je faisais mes tirages et développements moi-même.
J'apprécie toujours les nuances et le gain que peuvent approter le noir et blanc...

J'ai eu un Canon A1 pour mes 18 ans. J'ai fait mon premier reportage de mariage. Et puis des reportages pendant les 24 heures du Mans, sur l'ambiance autour du circuit, la fête, la fébrilité de toute la ville à ce moment-là. J'ai aussi fait plusieurs reportages du Bol d'or, qui se déroulait sur le circuit du Mans, dans les années 70.

A 19 ans, j'ai réalisé mon premier reportage de spectacle de danse. Je faisais toujours mes tirages et développements.
Et pendant mes études à l'ESEC (Ecole Supérieure d'Études Cinématographiques), j'ai fait des books, des reportages, etc...

On a le virus ou on ne l'a pas!

Bien sûr, en fonction du photographe, il y aura toujours ses thèmes de prédilection, des façons de voir les choses, des sensibilités plus ou moins affirmées, des réalisations différentes. Pour ma part, je me sens plus à l'aise pendant un reportage que dans un studio. J'aime bien l'inattendu, le moment de rêve, l'instant fugace d'un demi-sourire, d'un regard complice, d'un oeil noir, d'une mimique ou d'une expression imprévue, etc...

J'aime bien saisir le moment, le regard, le geste, qui fera toute la force de la photo.

Les commentaires sont clos.